Il ne veut pas passer pour « un gros fragile » : comment l’ancien frontiste Julien Rochedy mise sur le masculinisme

« Marre de la société d’eunuques dans laquelle on vit ? Marre de toutes les tentatives pour faire de vous un individu fade, plat, petit, esclave, sensible et dominé ? » Avec ses articles en accès libre et les quatres heures de cours de sa session « alpha », l’Ecole Major promet à la gent masculine de l’aider à « être et rester des hommes ». Objectif : ne pas devenir « une femme comme les autres » sous le poids du « politiquement correct », assure le site internet, lancé le 1er juin.

On peut lire la suite en cliquant ici