comme un blog

Mise en avant

Janvier est de très loin…

Janvier est de très loin le mois le plus saumâtre, le plus grumeleux, le moins pétillant de l’année. Les plus sous-doués d’entre vous auront remarqué que janvier débute le premier. Je veux dire que ce n’est pas moi qui ai commencé.
Et qu’est-ce que le premier janvier, sinon le jour honni entre tous où des brassées d’imbéciles joviaux se jettent sur leur téléphone pour vous rappeler l’inexorable progression de votre compte à rebours avant le départ vers le Père-Lachaise…
Dieu Merci, cet hiver, afin de m’épargner au maximum les assauts grotesques de ces enthousiasmes hypocrites, j’ai modifié légèrement le message de mon répondeur téléphonique. Au lieu de « Bonjour à tous », j’ai mis « Bonne année mon cul ». C’est net, c’est sobre, et ça vole suffisamment bas pour que les grossiers trouvent ça vulgaire.
 

Pierre DesprogesChroniques de la haine ordinaire – 1986

Chants d’amour portugais du dix-huitième siècle

Le 13 janvier 2018 sur la scène du théâtre de Brive, la chanteuse portugaise Gisela João nous disait que toutes ses chansons parlent d’amour. Sur le même sujet dans la même langue du même pays, voici…

Ces chants sont les deux premiers d’un album de L’Avventura London dirigée par Žak Ozmo, avec les sopranos Sandra Medeiros et Joana Seara. On entend les deux chanteuses sur le premier, Joana Seara chante seule sur le deuxième.

CD à la médiathèque de Tulle