Dernier souvenir de Jacques

Publié dans blabla, Ma vraie vie

« On se boit un alcool fort ? »

Je n’y pensais pas, l’envie m’est venue aussi. Je suis allé voir dans la réserve où je vais si rarement que je ne sais pas ce qu’elle contient exactement, et j’en ai ramené une bouteille de poire…

20150702_130927

La fameuse poire William de Jacques, Jacques de qui j’avais parlé en juillet 2013 peu après sa mort ; la bouteille date de bien des années avant, une douzaine d’années peut-être, elle n’est pas encore terminée mais presque, la « prochaine » fois on la culbute !

Laisser un commentaire

Glouton

Publié dans 366 Alphabétiques, Jeux

(Jeu des 366 Alphabétiques expliqué là-bas.)

Il compta 1 glouton, 2 gloutons, 3 gloutons, 4 glou déjà il s’endormit d’un sommeil léger, le sourire aux lèvres, assuré qu’il n’était pas comme eux.


D’autres auteurs inspirés du mot GLOUTON là-bas

Ce billet a été programmé pour être publié le 7 juillet 2015 à minuit une.
Prochains billets : le 7 juillet à midi douze, le 8 juillet à minuit une.

Laisser un commentaire

Fichtre

Publié dans 366 Alphabétiques, Chanson francophone, Jeux, ♫ Musique

(Jeu des 366 Alphabétiques expliqué là-bas.)

Après Brel, voici Brassens. (On pourrait penser que le billet suivant sera illustré par Ferré…)

La ronde des jurons

On peut lire une explication détaillée de La ronde des jurons sur le site analysebrassens.com. On y dit : « Fichtre est la version soft de foutre ».


D’autres auteurs inspirés du mot FICHTRE là-bas

Un commentaire

Enfance

Publié dans 366 Alphabétiques, Chanson francophone, Jeux, ♫ Musique

(Jeu des 366 Alphabétiques expliqué là-bas.)

Je connaissais la chanson de Jacques Brel L’enfance, je n’ai jamais vu le film dont elle est extraite, Le Far West (réalisé par Jacques Brel en 1973), je viens de découvrir cette séquence :

 

Il est question du Far West dans une chanson antécédente de Jacques Brel, Mon enfance :

♫ […]
L´été à moitié nu
Mais tout à fait modeste
Je devenais indien
Pourtant déjà certain
Que mes oncles repus
M´avaient volé le Far West
[…] ♫

Mon enfance à l’Olympia en 1966 :



D’autres auteurs inspirés du mot ENFANCE là-bas

2 commentaires

Divin

Publié dans 366 Alphabétiques, Chanson francophone, Jeux, ♫ Musique

(Jeu des 366 Alphabétiques expliqué là-bas.)

On peut être amoureux (ressentir un amour divinement troublant pourrais-je dire le temps d’un jeu avec le mot divin), et en même temps être amusé par cette chanson :

L’amour, l’amour, l’amour
Toujours le vieux discours
Soit divin soit humain
Idem le baratin
Jusque dans les vécés
J’en peux plus par pitié
Faudrait changer de disque
Entreprises à haut risques
Les curés en chaleur
Les idoles en pleurs
Les mémés les plus louches
N’ont que ça à la bouche
Oh de grâce arrêtez de vous badigeonner
De cette pub idiote
J’en ai plein la culotte

L’amour c’est du pipeau
C’est bon pour les gogos
[…] ♫

Pipeau, extrait de l’album Kékéland, 2001


D’autres auteurs inspirés du mot DIVIN là-bas

Laisser un commentaire

Clopin-clopant

Publié dans 366 Alphabétiques, Chanson francophone, Jeux, ♫ Musique

(Jeu des 366 Alphabétiques expliqué là-bas.)
(Une précision a été ajoutée dans ce billet le 3 juillet à 13h20.)

Des nombreuses interprétations de la chanson Clopin-clopant (1947, musique de Bruno Coquatrix avant que celui-ci ne devienne loueur de salle, texte du Vaudois chantant Pierre Dudan), j’aime bien une assez récente, de 2005, par la Franco-Béninoise Mina Agossi, peut-être en partie parce qu’elle a raccourci la chanson…

 

On a raconté que « clopin-clopant » signifie « boiteux-boitant » afin d’éviter le couperet de la loi Evin sur le tabagisme, mais à l’origine, l’expression exacte était « chopin-chopant », en référence à Frédéric Chopin qui aimait sodomiser George Sand contre son piano en prélude à la composition de ses Nocturnes. « Arrête de faire ton romantique, je te vois arriver chopin-chopant. », Raymond Penaud, Zaza dans le rétro.


D’autres auteurs inspirés du même mot là-bas

6 commentaires

Bise

Publié dans 366 Alphabétiques, Jeux

(Jeu des 366 Alphabétiques expliqué là-bas.)

Bise n’est pas le seul mot de la langue française qui peut signifier deux choses différentes, cependant le mot bise est remarquable car il peut évoquer deux contraires : le froid / le chaud, et même : le froid sec / le chaud humide.

Loin de la saison où la cigale sera dépourvue parce que la bise sera venue, on peut dire que je ne manque pas de chaleur, à tout point de vue car je ne suis pas dépourvu de bises.

Un(e) autre qui se verrait refuser une bise prendrait un vent, glacial.


D’autres auteurs inspirés du mot BISE là-bas

3 commentaires