Kaolin

Publié dans 366 Alphabétiques, Jeux

(Jeu des 366 Alphabétiques expliqué là-bas.)

Je suis souvent allé au musée Dapper à Paris ; j’y ai souvent vu, sur les statuettes africaines, du kaolin.

Honnêtement, je devrais plutôt écrire : dans le descriptif des œuvres, j’ai lu qu’il y a du kaolin. Comme je suis loin d’avoir lu tous les descriptifs, j’ai pu poser mes yeux sans le savoir sur des kilos de kaolin.

Je n’ai pas eu à feuilleter longtemps le catalogue d’une exposition du musée Dapper pour tomber sur ces deux œuvres avec « pigments, dont kaolin » :

kaolin-dapper


D’autres auteurs inspirés du même mot là-bas

Laisser un commentaire

Cour ou jardin ?

Publié dans 366 Alphabétiques, Jeux

J’ai déjà utilisé ici le mot jardin dans le cadre du jeu des 366 Alphabétiques mais me vient à l’esprit autre chose, du vécu :

Je n’avais jamais retenu où se situent le côté cour et le côté jardin au théâtre jusqu’à ce que je fasse moi-même du théâtre (je suis dans ma troisième année de pratique) : quand je suis sur scène face aux spectateurs, le côté cour est côté cœur (de mon cœur, qui est à ma gauche) ; il faut un peu d’esprit logique pour déduire ensuite où est le côté jardin, à l’opposé du côté cour.

Je tiens ça de ma prof’ de théâtre, cependant, le jour où nous nous sommes rendus  ensemble en tant que spectateurs dans une salle et que je lui ai demandé, billets en main avant d’entrer : « côté pair, c’est côté cour ou côté jardin ? », elle n’a pu me répondre que par un petit rire, ce qui m’a fortement déçu. Nous sommes entrés par le haut de la salle, en descendant vers la scène ; il aurait fallu que je fasse un demi-tour sur moi-même afin de me mettre en position de définir le côté cour (côté cœur) et le côté jardin, mais, j’aurais ainsi retardé les autres spectateurs allant s’asseoir, et retardé peut-être le lever de rideau, le temps que je perçoive d’où viennent les battements de mon cœur, que je réfléchisse… Ne voulant gêner aucunement, c’est une fois assis que je me suis retourné au maximum sur mon siège, j’ai fait comme si je cherchais une connaissance dans la salle pour la saluer de la main, chose qui se fait beaucoup au théâtre, que je fais moi-même en d’autres occasions mais là, j’imaginais la scène derrière mes épaules, donc moi face au public… Et j’allais pouvoir frimer après le spectacle en disant avec emphase, par exemple, « Ah cette entrée des comédiens côté cour (ou jardin) ! Magnifique ! Quelle idée extraordinaire ! Alors que s’ils étaient entrés côté jardin (ou cour)… », enfin peu importe ce que j’allais raconter, l’essentiel pour moi à la sortie d’un théâtre est de parler du spectacle avec exaltation et de paraître m’y connaître, tandis que d’autres, qui s’y connaissent autant que moi, jouent les blasés… Le rideau s’est levé ; les acteurs étaient déjà en place, au centre de la scène. Je me suis concentré pour suivre la pièce, et j’ai oublié où étaient la cour et le jardin.

 

5 commentaires

Maison à Huismes (Indre-et-Loire)

Publié dans Photo

20140621_105222

Maison de la fin du XVIe siècle avec échauguette. On devinera ce qu’est l’échauguette.

Ce n’est pas là que vécurent Dorothea Tanning et Max Ernst. Leur habitation, conservée et qui se visite quelques heures par semaine, est appelée maison Max Ernst parce que là-bas comme ailleurs la femme ne compte pas (ou alors la plaque et les panneaux sont trop petits pour y mettre les deux noms).

2 commentaires

Jardin

Publié dans 366 Alphabétiques, Jeux

(Jeu des 366 Alphabétiques expliqué là-bas.)

Je suis né dans une contrée qu’on a désignée « jardin de la France ». À une dizaine de kilomètres de ma ville natale, dans le village de Huismes, le couple d’artistes Dorothea Tanning et Max Ernst a résidé de 1955 à 1963.

Max Ernst et Dorothea Tanning photographiés par Robert Bruce

Max Ernst et Dorothea Tanning photographiés par Robert Bruce

 

Je ne connais pas d’œuvre de Dorothea Tanning clairement inspirée de la région, y en a t-il ?  De Max Ernst et de 1962, il y a Le jardin de la France :

Le jardin de la France, Max Ernst, 1962


D’autres auteurs inspirés du même mot là-bas

2 commentaires

Ignominie

Publié dans 366 Alphabétiques, Jeux

(Jeu des 366 Alphabétiques expliqué là-bas.)

« Je suis pauvre, je crèverais de faim si il n’y avait pas les Restos du Cœur, il y a Les Enfoirés qui chantent pour les Restos, merci mais ce n’est pas parce que je suis pauvre que je dois subir la musique de merde de ces guignols. »

Kevin Tergal


D’autres auteurs inspirés du même mot là-bas

10 commentaires