Marionnette

Publié dans 366 Alphabétiques, Jeux

(Jeu des 366 Alphabétiques expliqué là-bas.)

Le mot du jour me rappelle le nom d’un blog que j’ai suivi durant quelque temps, depuis longtemps éteint, tenu par une jeune femme, Marion, artiste, plutôt apprentie-artiste, musicienne, elle prenait des cours, au conservatoire ?, je crois qu’elle jouait du violon, à moins que ce soit de l’alto, et peut-être qu’elle faisait aussi du théâtre… C’est tout ce qui me revient, et peut-être que rien ne me serait revenu sans le mot du jour à traiter ici. Et quels autres blogs ai-je oubliés ? Quels blogs oublierai-je demain ? Quelles personnes derrière les blogs ?

Il  y avait le mot marionnette dans le nom du blog de la jeune Marion, je ne me souviens pas du titre exact. Il n’y a pas eu de lien qui s’est créé autre que celui de commentateur à blogueuse ; on ne peut pas parler là de lien. Je ne suis pas très curieux de ce qu’a pu devenir Marion. Ça ne se passe pas toujours comme ça…

Je pense à toi M*** toute en ellipses. J’ai écrit une dernière fois, vers la fin de l’an dernier je crois, à l’adresse que tu m’avais laissée, chez ta mère. Te souviens-tu M*** que je te dois ma qualification, qui me convient bien, de « timide qui ose » ?

Je pense à toi C*** qui m’avais dit que tu pensais que je pourrais devenir ton ou l’un de tes premiers lecteurs aucazoù… Et qui l’a peut-être oublié.

Je pense à toi au charmant sourire et au prénom que tu n’as jamais dévoilés sur ton blog, E*** que je n’ai jamais rencontrée dans la vraie vie.

J’ai toujours ton numéro de téléphone, P*** qui en réalité se prénomme F***, j’appellerai quand je serai près de chez toi (je ne suis pas revenu dans ta ville depuis décembre 2012)…

J’ai oublié vos prénoms *** et ***, mais je me souviens de votre pétillance, de toi *** qui jouait la vulgarité sans être vulgaire, et de toi *** qui a su provoquer avec humour ce que je ne pensais pas faire.

Je pense à toi A*** aux grands mots que je t’ai laissée me dire, que j’ai en quelque sorte encouragés, que j’ai crus croire parce que c’était ce que j’avais besoin d’entendre, jusqu’à ce que je décide d’être honnête avec moi-même, brutalement… Je n’ai pas été honnête avec toi et j’ai fini en grand salaud.

Je pense à vous à l’occasion de ce billet, je pense à certaines d’entre vous en d’autres circonstances, ou sans circonstance, rarement mais toujours avec tendresse. Et je vous remercie de porter des prénoms différents, c’est pluss pratique pour moi, ça vient de me permettre de terminer ce billet par une plaisanterie.

 


D’autres auteurs inspirés du même mot là-bas

6 commentaires

Latitude

Publié dans 366 Alphabétiques, Jeux

(Jeu des 366 Alphabétiques expliqué là-bas.)

Bonne question.

Je suis actuellement à la latitude : 45.265 degrés Nord.
(en notation décimale)

Sachant cela, vous pourrez me trouver en vous baladant le long des longitudes. À bientôt !


D’autres auteurs inspirés du même mot là-bas

5 commentaires

Quelque part entre courriels et pourriels

Publié dans blabla, Ma vraie vie

J’ai reçu deux ou trois courriels d’une femme que je connais un peu ; ces courriels n’ont rien à voir avec nos affaires habituelles. Ce sont des courriels avec un « grosses bises à tous » et un slogan militant-écolo suivi du transfert d’un message ou d’un document militant-écolo aussi. J’ai à peine lu, je n’ai donné aucune suite, cependant je n’ai pas mis ces courriels à la poubelle. Comme les destinataires ne sont pas cachés, j’ai regardé qui sont les autres ; je ne comprends pas pourquoi elle m’a ajouté comme destinataire alors que des connaissances communes auraient pu l’être tout comme moi. Je la vois dans une huitaine de jours, peut-être lui en parlerai-je après les grosses bises, réelles cette fois. Comme c’est une personne qu’on dit « assez fine psychologue », peut-être a t-elle décelé au fond de mon être une part militant-écolo-refoulé ?

Une autre fois de quelqu’un d’autre, j’avais reçu un courriel inattendu avec un tas de destinataires non cachés, parmi eux le maire de ma ville et d’autres sommités locales. J’avais cliqué sur « répondre à tous » et j’avais exprimé mon immense  joie d’être dans la liste des destinataires parmi les personnalités qui comptent, que c’était très très important pour moi néo-corrézien d’être ainsi reconnu, que je me sentais flatté… Seul l’expéditeur initial m’a répondu, en gros qu’il n’avait rien contre l’humour mais que j’aurais pu aussi émettre des idées. J’ai laissé tomber. Puis quand nous nous sommes croisés dans la rue, son bonjour a été froidement poli.

4 commentaires

Kapok

Publié dans 366 Alphabétiques, Jeux

(Jeu des 366 Alphabétiques expliqué là-bas.)

Le paquebot chavire à cause de ses gilets de sauvetage !

Ça aurait pu être le gros titre d’un journal à sensations. L’histoire réellement tragique aurait pu faire sourire scénarisée et mise en scène par Buster Keaton. 1942, le paquebot Normandie fraîchement renommé USS Lafayette est au port pour des travaux, une étincelle d’un chalumeau atteint les gilets de sauvetage entassés à côté, gilets en kapok, fibre végétale hautement inflammable… Les ouvriers affolés dispersent les gilets de sauvetage, ce qui aide l’incendie à se propager… Les tonnes d’eau déversées pour éteindre l’incendie déséquilibrent le paquebot, les marées finissent par le faire chavirer définitivement. On avait refusé au concepteur du paquebot l’accès au sinistre alors qu’il aurait pu expliquer comment maintenir le navire à flot.

L’histoire a retenu le nom du porteur du chalumeau, je ne répéterai pas son nom, j’espère que l’ouvrier n’a pas souffert le reste de sa vie de son hypothétique maladresse. Par contre, quand je vois que dans l’équipage du paquebot France, il y a encore Laurent Fabius, j’ai envie de lui offrir un gilet en kapok et de lui dire qu’on l’appelle dans le salon fumeurs du Fouquet’s.


D’autres auteurs inspirés du même mot là-bas

5 commentaires

Je

Publié dans 366 Alphabétiques, Jeux

(Jeu des 366 Alphabétiques expliqué là-bas.)

Le mot d’aujourd’hui me fait regretter xanthome. Quelle mauvaise idée d’avoir placé dans ces 366 Alphabétiques le mot je déjà employé à tire-larigot par chacun(e) sur son blog sans qu’on le lui demande ! Ce n’était pas la peine d’en rajouter ! « Je ceci, je cela… », c’est ce qui remplit la blogosphère à 99%, quasiment chaque article de blog n’étant qu’une publicité éhontée pour soi-même sous-entendant « Voyez comme je suis beau/belle ! », « Voyez comme je fais de belles choses ! », « Voyez comme je sais me faire mon Opinion ! », « Voyez comme je existe ! »… La reconnaissance d’un défaut ou d’un travers personnel ne sert qu’à faire passer un  « Voyez comme je sais m’autocritiquer ! » que l’on pense bon pour son image.

Et il y a les fois où écrire je est un jeu ; je n’est pas toujours moi, ou pas totalement moi, ou un moi grossi, ou… J’ai presque toujours refusé de mettre des panneaux « Je plaisante », « Là je suis sérieux », ou tout autre panneau indicateur. Débrouillez-vous ou passez votre chemin !

Savez-vous que dans son roman La disparition, Georges Pérec n’a pas du tout employé le je ?


D’autres auteurs inspirés du même mot là-bas

11 commentaires

Ignorance

Publié dans 366 Alphabétiques, Jeux

(Jeu des 366 Alphabétiques expliqué là-bas.)

Au moment où j’écris, le billet Instantanés de l’ignorance de l’auteur qui se fait appeler Personne est encore en ligne. Si l’auteur ne change pas son procédé, ce billet devrait disparaître (j’ignore quand) et être remplacé par un autre. J’espère que vous pourrez lire ces Instantanés de l’ignorance, et moi maintenant je vais penser à autre chose pour illustrer le mot du jour…

 

Il m’est venu la phrase :

L’ignorance est mère de tous les vices.

Quand cette phrase m’est apparue, j’ai cru que je venais de l’inventer, j’étais content de moi… Puis très vite j’ai pensé qu’elle devait être une réminiscence, j’ai cherché sur le ouèbe… Elle serait de François Rabelais. Il est tard, je suis fatigué, je ne vais pas chercher maintenant si la citation est exacte, complète, son contexte…

Ce n’est peut-être pas un hasard si dans ignorance il y a rance. Je pense à des idées rances.

Dans une exposition consacrée à François Rabelais, j’avais découvert ceci :

gastrolatrie

 


D’autres auteurs inspirés du même mot là-bas

9 commentaires

Hebdo

Publié dans 366 Alphabétiques, Jeux

(Jeu des 366 Alphabétiques expliqué là-bas.)

Dessin paru dans Siné Mensuel de mars 2015

Dessin paru dans Siné Mensuel de mars 2015

Charlie Hebdo est un journal français dont une grande partie de l’équipe de rédaction a été assassinée le 7 janvier 2015. À l’époque, Charlie Hebdo a reçu de très nombreux soutiens « moraux » et des soutiens financiers. Un slogan Je suis Charlie proliféra, adopté même par des personnes qui connaissaient à peine, voire pas du tout, l’existence du journal. Les soutiens financiers de l’époque ont fait que Charlie Hebdo, moribond avant les assassinats, vit encore bien aujourd’hui même si il est retombé dans l’oubli. Combien de temps durera t-il ?

Archives sonores :

François Rollin sur France Inter le 20 janvier 2015

François Rollin sur France Inter le 27 janvier 2015


D’autres auteurs inspirés du même mot là-bas

13 commentaires